Aller au contenu principal

Equipe Etude des risques et de la qualité de l'air

Présentation générale

Les situations à risque, qu’elles soient accidentelles ou chroniques sont à l’origine de crises parfois majeures ayant des conséquences sur les équilibres environnementaux et sociétaux : impact sur les populations humaines, sur l’environnement, sur les infrastructures, ainsi que sur les modes de vie.

La photo identitaire de l'équipe EUREQUA

Ces situations ne sont plus acceptées au titre du progrès, ni comme une fatalité, et leur gestion est devenue un enjeu majeur. Comprendre les dynamiques de transformation, qu’elles soient par exemple sociétales ou induites par le changement climatique, les dangers qu’elles recèlent, les possibilités de maîtrise des phénomènes ou des vulnérabilités, suppose une connaissance des interactions, une démarche d’analyse pluridisciplinaire et une anticipation de ces transformations et des évolutions qui en découlent afin d’améliorer la résilience de nos sociétés

Les travaux de l’équipe EUREQUA reposent ainsi sur un modèle de recherche intégrée basé sur une approche globale des problèmes que ce soit pour les risques majeurs ou pour des problématiques de risques chroniques (pollutions, nuisances…) par les COV et de gêne liée aux odeurs. Depuis maintenant plus de 20 ans, l’équipe a développé une démarche commune guidée par des problématiques scientifiques issues des besoins des acteurs socio-économiques (industriels, collectivités, services de l’Etat…).

Thèmes de recherche

Les travaux menés au sein de cet axe de recherche s’attachent à la caractérisation de l’aléa, du phénomène dangereux, de la gêne associée et à la mise en œuvre d’actions permettant de réduire cet aléa. L’objectif global consiste à développer des méthodes innovantes pour l’évaluation et la compréhension des phénomènes complexes physiques, chimiques ou biologiques, d’en caractériser les sources et les milieux récepteurs ainsi que les enjeux. Les travaux développés s’intéressent aussi aux actions de prévention (réduction de la probabilité d’occurrence de l’aléa) pour limiter l’impact sur les enjeux (mise en œuvre de solutions préventives, curatives, de recyclage ou de valorisation), d’évaluation et de suivi de l’impact de la pollution ou de la nuisance. Les travaux réalisés dans cet axe concernent les événements naturels (inondations, sécheresses et feux de forêts), les accidents technologiques majeurs explosion, incendie, dispersion), les émissions de bio-contaminants et de composés organiques volatils ainsi que les nuisances odorantes associées à certains d’entre eux.

Ce thème a pour objectif de positionner les enjeux - un enjeu étant un système social ou sociotechnique isolé ou en interaction avec d’autres enjeux - au centre de l’évaluation des risques en s’intéressant en particulier à leur vulnérabilité ou leur résilience. La démarche mise en œuvre s’appuie sur trois étapes clés. La première, conceptuelle, a pour objectif de caractériser le système considéré et de décliner les concepts associés de vulnérabilité et de résilience en fonction de la problématique. La seconde étape est méthodologique et consiste à organiser de manière structurée la démarche d’analyse ou d’évaluation de la vulnérabilité ou de la résilience de ce système. Enfin, la dernière étape vise à l’opérationnalisation des approches ou méthodes développées. 

Cet axe s’intéresse aux mécanismes d’apparition et de développement des situations de crise ainsi qu’à leur gestion et investigue pour cela plusieurs champs de recherche, la compréhension des mécanismes de la crise et de la structure des organisations impliquées (structure propre à chacune et interrelations), la capacité de ces organisations à faire face par le développement de méthodes, modèles et outils spécifiques à la crise ainsi que par la détection de signaux faibles précurseurs à la crise, et l’apprentissage organisationnel au moyen de stratégies innovantes de formation à la gestion de crise et de la prise en compte du retour d’expérience.

Projets de recherche

Caractérisation des explosions de poussières d’aluminium. 

Aide à la conception de scénarios d’exercices de crise et à l’observation des exercices de crise.

Programme européen DG-ECHO. Etude des mécanismes d’impact d’un feu de forêt sur l’habitat.

Résilience des infrastructures et systèmes interconnectés.

(Mines Initiative for Numeric and Data Science). Convergence calcul intensif et sciences des données.

Appui aux communes de l’agglomération du Territoire de la Côte Ouest pour la préparation à la gestion de crise.

Système de prévision des inondations côtières et fluviales en contexte cyclonique.

Développement du simulateur de gestion de crise CIT’IN CRISE pour le grand public.

Programme de recherche participatif pour mieux comprendre les périodes de sécheresse et la gestion de la ressource en eau sur les Gardons cévenols.

Impact environnemental et sanitaire du rouissage traditionnel des plantes textiles : regards croisés en histoire et sciences expérimentales.

Production d’H2, captage de CO2 et méthanation pour la production renouvelable de chaleur par combustion, interaction avec les différents réseaux d’énergie : POWER TO X, un projet du groupe H2 MINES.

Etude de la cinétique d’émission d’un leurre à moustiques.

Emissions atmosphériques biologiques et chimiques de la filière de méthanisation.

Fragmentation d’un liquide en tube à choc.

Geodata, web service et risque inondation.

Appui à Aix-Marseille Université pour la préparation à la gestion de crise « incendies de forêts »

Thèses

  • Dr Rémi SORET, étude des émissions de bioaérosols par les bioprocédés : Application aux biofiltres ; encadrement de thèse : Jean-Louis FANLO / Sandrine BAYLE ; soutenue le 8 juillet. 
  • Dre Pascale MONTREER, identification des molécules responsables de l’odeur d’un mélange gazeux : vers une automatisation de la démarche ; encadrement de thèse, Jean-Louis FANLO / Stéphane CARIOU / Stefan JANAQI ; soutenue le 5 novembre. Accéder à la thèse : https://www.theses.fr/2019EMAL0007
  • GOUTX, DAVID. La ludicité des simulations de crises ou ce qui se joue au coeur d'une crise simulée. Encadrement de thèse : SAUVAGNARGUES Sophie
  • AIT MESSAOUD, AYOUB. Caractérisation des émissions gazeuses émises par les matériaux entrant dans la composition d'un produit fini et par le produit fini lui-même afin d'identifier les composés susceptibles d'altérer les propriétés sensorielles du produit. Encadrement de thèse : FANLO Jean-louis, CARIOU Stéphane
  • MAACHI, Abdelhak. Comportement au feu du béton de terre. Encadrement de thèse :   APRIN Laurent, SONNIER Rodolphe
  • POTTIER, Billy. Prévision et représentation des niveaux de gêne olfactive sur un territoire et des conséquences économiques de l’existence de cette gêne. Encadrement de thèse : FANLO Jean-louis, TIXIER Jérôme
  • HAMON, Antonin. Contribution à la formation à la gestion de crises majeures : vers un environnement de modélisation et de simulation de systèmes complexes. Encadrement de thèse : BONY-DANDRIEUX Aurélia, CHAPURLAT Vincent 
  • ORENGO, Cyril. Modélisation de mobilités en situation de crise : application à une problématique d'évacuation préventive de l'aire urbaine de l'agglomération d'Alès en cas de rupture de barrage. Encadrement de thèse : SAUVAGNARGUES Sophie, TENA-CHOLLET Florian
  • LAVERDET, Clément. Analyse et utilisation des NTIC dans la communication sur les risques chroniques et émergents. Encadrement de thèse : WEISS Karine, TIXIER Jerôme, BONY DANDRIEUX Aurélia
  • DULEME, Meyi. NEURENGAGE : Neurofeedback and Engagement. Encadrement de thèse : DRAY Gerard, PERREY, TENA-CHOLLET Florian 
  • RIVIERE, Anne. Granulométrie de particules dispersées par explosif. Encadrement de thèse : HEYMES Frédéric, Yannick LE MAOULT
  • CHEN, Junfeng. Couplage HPC et Intelligence Artificielle: vers un nouveau modèle de turbulence. HEYMES Fréderic, LAURET Pierre, HACHEM Elie

Partenariats

L’équipe EUREQUA développe son ancrage dans l’écosystème territorial et notamment dans les groupes de travail régionaux, les pôles de compétitivité (SAFE Cluster et Aerospace Valley) qui permettent de développer de nouveaux partenariats avec les entreprises locales ou nationales. Cet ancrage se manifeste aussi lors des entretiens du Pôle Métropolitain Nîmes-Alès (PMNA), qui permettent de mobiliser les institutions d’enseignement et de recherche ainsi que les entreprises partenaires, pour organiser des séries de rencontres et d’échanges mettant en lumière les travaux de recherche : colloques scientifiques, conférences, tables rondes, expositions, visites afin de renforcer le lien entre la science et le citoyen. Cet ancrage se construit également par les collaborations que nous avons avec l’Université de Nîmes, EPTB Gardons, l’Observatoire Hydro-météorologique Méditerranéen Cévennes Vivrais (OHMCV), le Syndicat Mixte ABCèze, IMT Mines Albi, CEA Gramat et Marcoule, CEA Tech Toulouse, le CIVAM Chanvre Gardois et Alisé Géomatique.

Les travaux de recherche de l’équipe EUREQUA s’appuient enfin fortement sur des partenariats industriels. Parmi les partenariats de longue date, on peut citer des entreprises telles que TOTAL, SNCF Mobilité, Axellience, CEREMA, LATTS, IRSN Cadarache, CEA, INRAE Montpellier et Lyon, GERFLOR, VEOLIA, HUTCHINSON, AKIOLIS, CMI Environnement, ENGIE, TECHNIP, DORIS Engineering, ENTREPROSE.

En savoir plus sur la recherche partenariale à IMT Mines Alès

Depuis maintenant plusieurs années, l’équipe EUREQUA développe des collaborations pour trouver des complémentarités scientifiques qui permettent de mener à bien des projets pluridisciplinaires répondant aux besoins sociétaux et industriels. L’objectif consiste à renforcer et créer de nouvelles collaborations avec des organismes qui possèdent de fortes compétences dans des domaines connexes et principalement avec des partenaires académiques régionaux (Université de Nîmes, de Montpellier et de Toulouse, d’Avignon, de Marseille) et nationaux (UTT, IUSTI, ENSOSP,…), avec les grands organismes de recherche (IRSN, CEA, CNRS, INRAe), et bien sûr avec des membres du réseau IMT (IMT Mines Albi, Mines Saint-Etienne, Mines ParisTech) et dans le cadre de la thématique phare Risques et Cyber Sécurité de l’IMT.

A l’échelle nationale et internationale, l’équipe EUREQUA a de multiples échanges avec les universités partenaires historiques :Queen’s University (Canada), Universitat Politècnica de Catalunya (Espagne), Université de Mons (Belgique), Università di Bologna (Italie)), Christchurch University (Nouvelle-Zélande), Université Félix Houphouët Boigny (Côte d’Ivoire), University of Borås, (Suède), Universitade de Coimbra (Portugal), Pau Costa Fondation, (Espagne), Duke University (USA), Sherbrooke University (Canada), Université de Laval (Canada), Centre de Recherche Industrielle du Québec)/ Univ. Espirito Santo (BRA)/ Univ. Santa Catarina (BRA)/Univ. Valparaiso (CHI)/Univ. Valladolid (E)/Univ. Valencia (E)

En 2019, l’équipe EUREQUA a accueilli trois Professeurs d’Université partenaires : le Pr. Hiroshi Koseki, Tokyo, Japon, le Pr. Mike BIRK, université Queen's, Kingston, Canada et la Pr. Jane MERI SANTOS, Universidade Federal do Espírito Santo, Vitória, Brésil.

En savoir plus sur les partenariats IMT Mines Alès

Contact

Laurent Aprin

Responsable d'équipe de recherche

laurent.aprin@mines-ales.fr
EUREQUA label - ODD9 Industrie innovation
EUREQUA label - ODD13 Changement climatique
EUREQUA label - ODD14 Ecosystèmes aquatiques
EUREQUA label - ODD15 Ecosystèmes terrestres